Dossier : Un atelier musical

Publié le : 20/02/2017 09:30:51
Catégories : Dossiers , Reportage

Un atelier musical en maison de retraite

Un atelier musical en maison de retraite

A travers l’étude d’un projet initié par Hélène RAKOTONDRABE, responsable animation & vie sociale en maison de retraite ; et réalisé par Jean-Philippe BARBATO, découvrez les bonnes pratiques de l’animation d’un atelier musical.

L’objectif est d’amener la pratique de la musique dans la maison de retraite, de manière simple et ludique. L’atelier musical concerne 6 résidents et s’est déroulé sur 5 séances hebdomadaires (¾ d’heure durant 5 jeudis après-midi), du 17 novembre au 15 décembre 2016.

Les résidents ne sont pas forcément des musiciens, mais partagent le même enthousiasme à découvrir cette activité. Voici une présentation des méthodes et instruments utilisés par Jean-Philippe BARBATO pour animer ces 5 séances d’atelier musical.

Que vous soyez musicien ou non, vous pouvez vous approprier ces outils pour organiser vos séances d’animation en maison de retraite.

La pédagogie différenciée

la pedagogie en maison de retraite

il s’agit de connaître les capacités et le niveau de pratique musicale de chaque résident, individuellement, pour adapter l’atelier à ce qu’il pourra produire et développer.

En début de séance, la phase d’échanges et d’écoute est donc essentielle afin que l’animateur de l’atelier puisse se mettre au service du résident, de ses envies et de ses compétences.

La musicogrammie

Cette approche permet de rendre accessible à tous la lecture du morceau de musique à jouer. Ainsi la transposition des notes, du rythme et des silences en images (pictogrammes) rend la phrase musicale intelligible, directement accessible sans avoir besoin de connaître le solfège.

Chacun peut la lire, la comprendre, la retenir, et l’avoir sous les yeux lorsqu’il joue le morceau, évitant ainsi la mise en échec.

la musicogramie

Des instruments de musique spécifiques

la musicogramie en maison de retraite

Les instruments sont préparés et disposés avant l’arrivée des résidents. Certains peuvent être de gros instruments à percussion, comme le cajón, sur lequel les résidents s’asseyent directement.

Privilégiez l’utilisation d’instruments qui servent à marquer le rythme et dont la préhension est aisée (comme les maracas, les tambourins, les claves…), afin que les résidents puissent se concentrer sur le tempo de la musique, et ainsi, être disponibles pour intervenir au bon moment.

Utilisez aussi des instruments dont les notes sont prédéfinies (comme les boomwhackers -où chaque tube correspond à une note-, les cloches à secouer…) : le son sera toujours parfait, sans  fausse note. Certains instruments peuvent s’adapter aux personnes à mobilité réduite, comme la version  compacte du cajón par exemple, les bracelets de grelots, les œufs sonores…

maracas
le tambourin
les claves
les boomwackers

La gestuelle

Par ses gestes, comme un chef d’orchestre, l’animateur de l’atelier accompagne la musique et en souligne le rythme. Il est le repère visuel des résidents et peut indiquer à chacun (du geste ou du regard) les moments où c’est à lui d’intervenir.

la gestuelle

La répétition

la musicogramie en maison de retraite

La répétition des morceaux joués permet la progression du groupe et de chaque résident. Il est important de pouvoir reprendre des morceaux, séance après séance ; favorisant ainsi la mémorisation des rythmes et des gestes.

OBJECTIF ET PHASES DE L’ATELIER MUSICAL

L’OBJECTIF de l’atelier est de pratiquer des rythmes et de jouer ensemble sur de la musique enregistrée.

PHASE 1: La découverte des instruments.

  • Comment s’appellent-ils ?
  • Comment les utilise-t-on ?
  • Comment se fait la prise en main, la position, la manipulation, quel geste fait-on ?
  • Quels sons produisent-ils ?


PHASE 2 : La découverte de la phrase musicale. Choisissez un morceau simple et court, et posez sur un tableau les images qui représentent les sons. Donnez aux résidents les explications nécessaires.  

  • Quel est le rythme de la musique ?
  • Où sont les silences ?
  • Quels instruments interviennent ?
  • Faut-il répéter la phrase musicale ? Combien de fois ?
  • Quand passe-t-on sur la deuxième ou troisième phrase musicale ?


Découvrez avec les résidents la phrase musicale, en prenant le temps de bien la déchiffrer, son après son. Durant la suite de l’atelier, laissez la (ou les) phrase(s) musicale(s) sous les yeux des résidents. Ils se sentiront plus à l’aise dans le déroulé du morceau.

PHASE 3 : Les résidents jouent la phrase musicale. C’est un exercice de répétition qui permet de mémoriser le rythme et le geste, et durant lequel chaque résident trouve sa place dans le groupe. L’animateur guide les résidents du regard et du geste (en battant la mesure, en soulignant les signes en cours dans la phrase musicale, en invitant un résident à jouer…). Lorsque la phrase musicale est  correctement restituée, vous pouvez la jouer avec un accompagnement musical.

PHASE 4 : écoute et musicalité. En travaillant sur une musique enregistrée (adaptée au rythme de la phrase musicale écrite au tableau) les résidents s’entendent jouer. Ce qu’ils ont répété avant, s’articule alors avec une autre musique, donnant un résultat très satisfaisant pour le groupe.

PHASE 5 : L’audition. Au début de la première séance d’atelier musical, vous pouvez proposer comme objectif au groupe, de faire une audition qui sera présentée aux autres résidents et aux familles. Cela permet à chacun résident de partager avec les autres, ce qu’il a réalisé avec le groupe.

LES INTÉRÊTS DE L’ATELIER MUSICAL

L’atelier musical est l’occasion de s’amuser, de prendre du plaisir à jouer et surtout à jouer ensemble. C’est également une occasion ludique de stimuler la motricité, la motricité fine, le mouvement, la coordination, la mémoire, le rythme, le geste, l’écoute musicale…
L’activité permet de créer des liens, et de mettre en valeur les résidents qui sont dans l’action ; car si 6 ou 8 personnes jouent de la musique, elles sont encore plus nombreuses à participer indirectement à l’activité, quand elles regardent l’atelier musical en battant la mesure ou simplement en écoutant la musique.
C’est un moment de partage et de convivialité, avec notamment l’objectif de la représentation dans la maison de retraite à la fin de l’activité.

Retrouvez notre reportage sur un atelier de musique mené par Jean-Philippe BARBATO, sur notre chaîne YouTube Agoralude

animation musical en maison de retraite

Nous remercions l’équipe d’animation de l’EHPAD EMERA Côte de Nacre de Luc-sur-Mer (14), en particulier Hélène RAKOTONDRABE ; ainsi que les participants à l’atelier : Françoise B., Françoise G., Marie-Françoise, Flaminia, Charles et Roger, pour leur cordialité et leur enthousiasme.
Merci également à Jean-Philippe BARBATO professeur de musique itinérant pour DRUM TRUCK.
Retrouvez-le sur son site Internet à l’adresse suivante :  www.drumtruck.fr

Téléchargez cet article au format pdf

Partager ce contenu